Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 13:28

Une femme avec une femme

 

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/456/21045686_201310011540441.jpg  La palme d'or du festival de Cannes édition 2013, annoncée à l'époque comme une évidence. Et puis la polèmique, les déclarations assassines et révélations fracassantes qui ont précédées sa sortie. Alors qu'en est-il de cette oeuvre qui a fait couler tant d'encre, la palme d'or incontestée est-elle incontestable?

Déjà le film dure 3 heures et cela se ressent un peu. La dernière heure est un peu dure, on commence à trouver le temps long. Surtout qu'il y avait largement moyen de faire plus court. Mais cela tient surtout au fait que le début est mieux que la fin. J'ai beaucoup aimé le début, on y voit Adèle dans sa vie quotidienne, qui va en cours, qui étudie le français. Ca m'a donné envie de lire la vie de Marianne de Marivaux. Le parallèle entre les classiques de la littérature et la vie amoureuse d'Adèle présente et à venir est passionnante.

Et puis elle rencontre Emma, une fille aux cheveux bleus.

Les scènes de sexe tant décriées et commentées sont effectivement très crues et très réalistes. J'avoue que cela m'a un peu dérangée, ce n'était pas la peine d'aller aussi loin. J'avoue que le fait que ce soit deux femmes y est aussi pour quelque chose, ça fait bizarre quand même. Peut-être aurais-je été plus excitée si j'avais vu un homme et une femme.

Mais ce qui m'a déplu dans ce film, c'est sa réalisation. Le recours systèmatique au gros plan m'a vraiment génée, il n'y a quasiment aucun décor, aucun arrière plan.

Heureusement il y a aussi des points positifs. Le film présente une histoire d'amour et de passion, l'amour véritable avec tout ses hauts et tout ses bas et absolument pas une histoire d'homosexualité, cela aurait été la même chose avec deux hommes ou un homme et une femme, c'est vraiment anecdotique. Même si personnellement je me serais peut-être projeté plus facilement dans le film si le couple avait été hétérosexuel.

La scène que j'ai préféré, c'est quand chacune va diner dans la famille de l'autre. Le mode de vie opposé des parents est vraiment interessant. D'un coté chez Emma, le couple est assumé, milieu bobo et arty ou l'ambition de vouloir devenir institutrice paraît etrange. Dans l'autre, milieu classe moyenne populaire, Emma n'est qu'une copine qui aide Adèle a révisé la philo, et ou il faut avoir un vrai travail, un mari, une vie bien rangée.

Et puis la grande force de ce film, c'est son actrice principale, Adèle Exarchopoulos. Le film repose entièrement sur elle, on ne voit qu'elle pendant 3 heurs, elle porte vraiment le film sur ses épaules. Elle est belle, elle est sensuelle. La bouche d'Adèle, les cheveux d'Adèle...

La palme d'or n'est pas justifiée et un prix d'interprétation féminine aurait été plus mérité.

 

 

 

 

"dans la vie il n'y a pas de hasard"

 

 

 

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/004/21000447_20130422161538164.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by meloche
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : meloche fait son cinoche
  • meloche fait son cinoche
  • : cinéma, télévision, musique : tout ce que j'aime
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens